Information

Le Bulletin, mars – avril 2021

Le mot du pasteur

En Jean 11, avant de ramener à la vie son ami Lazare, « Jésus pleura ».
Ce court verset très connu garde une part de mystère. Pourquoi marquer un nouveau temps d’arrêt alors que Jésus avait déjà tardé à venir au chevet du malade ? Quelle(s) émotion(s) est(sont) cause(s) de ces larmes ? Qu’il s’agisse de chagrin alors que son ami est mort (sachant pourtant qu’il va être ressuscité), de compassion à l’égard de la tristesse de Marthe et de Marie, de peine quant à l’incompréhension des siens, ou encore d’un partage de nos souffrances humaines lors d’une séparation, cette image surprenante contribue néanmoins à réhabiliter l’expression de la douleur. « Malgré » sa foi, « malgré » l’assurance de la résurrection, Jésus est bouleversé par la mort. En exprimant son émotion, il nous rejoint, et c’est ensuite qu’une vie renouvelée s’ouvrira.

Depuis quelques semaines, alors que les historiens s’étaient emparés du sujet bien auparavant, c’est l’État français, par la voix du Président de la République, qui entame un travail de reconnaissance de ses responsabilités dans certains épisodes de la guerre d’Algérie, une soixantaine d’années après les faits. Pendant des décennies, les conséquences de ce conflit (et plus largement des processus de décolonisation) ont affecté profondément notre société. Nombre de fractures de notre pays ont été aggravées par l’évitement durable d’un travail collectif de vérité et de réconciliation suite à ce traumatisme.
La pandémie et les mesures de protection sanitaire constituent elles aussi un traumatisme collectif, et même planétaire. Je pense qu’il est important aujourd’hui, alors que la crise n’est pas encore achevée, de veiller à ne pas reproduire certaines attitudes du passé. Dieu ne nous a pas demandé de refouler notre tristesse. Prenons donc le temps pour exprimer nos souffrances. Ne reportons pas à plus tard le deuil d’une ère passée. Le Christ nous accompagne aussi dans nos pleurs. Ensuite, nous échangerons ensemble sur les lendemains autres que nous aurons à construire. C’est vrai pour notre monde, c’est aussi vrai pour nos églises. Si nous nions la mort (qu’elle soit physique ou symbolique), nous passerons à côté de la Bonne Nouvelle de la résurrection ! Que Dieu nous fortifie dans nos épreuves, pour que nous sachions apprécier la vie en plénitude qu’il nous offre.

Bien fraternellement,
David Veldhuizen

Le mot du président du Conseil presbytéral

Frères et sœurs,
Après une année difficile, qui a remis en cause bon nombres de nos certitudes, de nos organisations, de nos projections sur l’avenir, nous avons eu notre Assemblée Générale le dimanche 14 mars, où nous avons pu nous retrouver malgré et grâce aux gestes barrières. Les Conseillers ont veillé à répondre à toutes les questions et nous avons abordé la question de l’avenir, notre « église post Covid-19 ». Comment avons-nous vécu cette année 2020 ? Qu’en retirons-nous ? Comment envisager notre église, quels moyens de communication devons-nous mettre en place ?
Cette crise est historique, non seulement sur le plan sanitaire ou économique, mais également sur le plan spirituel et sociétal. Nous ne pouvons plus fonctionner comme avant, alors comment fonctionner ? De façon « hybride », avec de l’avant et en inventant le futur, mais dans quelle proportion ? Le « tout-numérique », au risque de déshumaniser notre relation ? Le « tout en présentiel », au risque de voir des frères et sœurs ne plus pouvoir participer à la vie de notre église et trouver ailleurs ce dont ils ont besoin ?
C’est à toutes ces questions et à bien d’autres, que nous devons réfléchir ensemble et construire notre église dans laquelle nous nous rassemblerons pour vivre, chacun à sa manière, chacun à son rythme, notre foi commune.
Protégez-vous frères et sœurs, que Dieu vous garde et vous accompagne.

Eric Deguilhaume

Le mot de la trésorière du Conseil presbytéral

Les comptes de notre paroisse ont été révisé. Notre paroisse comme d’autres paroisses de notre église a eu des difficultés dans son fonctionnement à la suite de la crise sanitaire depuis le mois de mars 2020.
Arrêt des cultes et des activités conviviales, comme la soirée des hirondelles, le repas des chefs, la soirée solidarité, le voyage à Backnang… De telles activités nous aidaient financièrement. Malgré la crise vous avez été nombreux à être attentifs à nos appels. Vos efforts sont là, le Conseil est reconnaissant et je vous remercie. Je vous rappelle d’ailleurs que les reçus fiscaux pour les dons nominatifs versés en 2020 seront envoyés en avril.
Le compte de résultat 2020 a été validé par l’Assemblée générale qui s’est réunie le 14 mars 2021. Nos recettes pour l’année se montent à 72 539,60 € et les charges à 64 027,93 €. Nous avons réussi à verser notre contribution à la région pour 42 000 € auxquels 500 € ont été ajoutés par solidarité.
Je vous invite à regarder à quel moment dans l’année les dons parviennent à la paroisse :

En tant que trésorière je vous encourage à mettre en place un prélèvement mensuel : cela me facilitera le travail ! Voir ici les indications pour le faire.
Validé par l’Assemblée générale, le budget 2021 s’élève à 61 255 €. Notre contribution à la région est de 40 000 € pour 2021. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez plus d’informations.

Viviane Lutz

Les échos du Conseil presbytéral

Le Conseil presbytéral s’est réuni les 5 et 28 février. Il a essentiellement travaillé à la préparation de l’Assemblée générale du 14 mars. Il a également pris des orientations pour renforcer significativement l’équipement audio et vidéo du temple (des investissements encouragés par un nouveau dispositif national à destination des églises locales). Quelques éléments de gestion sont traités : J.-B. L. remplace Y. A. comme responsable du compte auto, l’élagage des arbres du jardin du presbytère est prévu.

Réflexion synodale

Vous trouverez joint à ce Bulletin un livret reprenant les deux premières étapes (sur quatre) de la réflexion que nous sommes invités à mener pour préparer le prochain synode régional de notre Église (novembre 2021). Une réunion ouverte à tous va être programmée, probablement en mai, pour échanger à partir de ces premiers éléments.

Journée famille, camps caté et jeunes

Le week-end régional Bible et familles est remplacé par deux journées régionales. Elles auront pour thème « Nouveau départ, nouvelle naissance ». Au sud de Lyon, nous pouvons prendre part à celle qui se tiendra le samedi 17 avril à Guilherand-Granges.
De même, toujours très attendu, le camp d’avril pour les catéchumènes et les jeunes (habituellement à Chamaloc) sera adapté aux mesures de protection sanitaire.
Pour ces deux événements, n’hésitez pas à contacter le pasteur pour davantage de renseignements.

De Carême à Pâques

Pour le dimanche des Rameaux, un culte familles est proposé à 14h45 au temple, suivi à 16h d’un programme musical « De Carême à Pâques » proposé par l’organiste Henri Pourtau (œuvres de Bach, Hanff, Brahms et Mendelssohn). Pour assister au programme musical (que vous soyez au culte ou non), il est nécessaire de s’inscrire auprès de Michelle Raynaud avant le 26 mars, les places étant limitées.

Une lecture de la Passion, commune avec l’Église évangélique libre, vous est proposée pour le Jeudi Saint, 1er avril, de 17h45 à 18h30 au Temple.

Le culte de Pâques aura lieu au temple le dimanche 4 avril, à 10h15, avec Sainte Cène.

Pâques sera aussi célébré à la Maison de retraite à l’occasion d’un culte exceptionnel le lundi 5 avril à 16h30, animé par les deux églises protestantes, avec Sainte Cène.

Ateliers

Les lundis à 15h, à l’Espace Marie Durand.
Ouverts à tous. Se renseigner auprès de J. F. pour les ateliers créatifs, et auprès de G. P. pour les ateliers informatiques.

Études bibliques

Tous les mardis à 15h, à la résidence services des Colombes. Pour l’instant réservées aux résidents des Colombes.

Amis de l’orgue du temple

Deux rendez-vous au temple :

  • Le dimanche 28 mars, à 16h, un programme « De Carême à Pâques », avec Henri Pourtau à l’orgue, et la participation de l’assistance.
  • Le dimanche 25 avril, à 17h, Viviane Loriaut et Nicole Palmieri se partagent la tribune de l’orgue.

Pour ces deux événements, inscriptions obligatoires auprès de M. R., car les places sont limitées.

L’Assemblée générale de l’association est quant à elle programmée le mercredi 28 avril à 16h30, à l’Espace Marie Durand.

Groupe solidarité

L’Assemblée générale annoncée en mars est reportée ultérieurement.

NB : ne sont diffusés sur le site Internet que des extraits du Bulletin : les informations à caractère personnel en particulier ont été retirées (ou les noms remplacés par des initiales).