Newsletter

Bulletin spécial n°19 – 4 décembre

Prières

D’un matin à l’autre
tu es le pas
qui enfante le chemin
d’un regard à l’autre
tu es la lumière
qui révèle le visage
d’un silence à l’autre
tu es le sable
qui repose des vagues
d’une parole à l’autre
tu es la présence
qui déplie les mots
d’un pardon à l’autre
tu es la douceur
qui délie de l’ancien
d’une alliance à l’autre
tu es la brise
qui respire le large

Francine Carrillo, À fleur de visage

Seigneur, avec nos mots et nos préoccupations d’aujourd’hui,
nous nous tournons vers toi.
Tu sais à quel point nos vies sont affectées par la pandémie.
Nous avons perdu des proches ou des connaissances.
Nous sommes privés de rencontres avec notre famille ou nos amis.
Nous ne pouvons pas faire de projets.
Or nous avons besoin d’être aimé et d’aimer,
nous avons besoin de pleurer et de rire ensemble,
nous avons besoin d’horizons.
Alors oui, nous t’en prions,
donne-nous de quoi tenir pendant l’épreuve.
Bénis celles et ceux qui nous sont chers
et envoie ton Esprit de paix sur notre monde.
Au nom de Jésus-Christ, Amen.

David Veldhuizen

Des silences et des paroles…

Vous lisez probablement ces lignes en silence, un silence de concentration. Le silence peut correspondre à tant de situations : il est rare qu’il soit vraiment « sans signification » ou « sans contenu. » Il peut être contemplatif, pour un temps d’appréciation. On « dit » alors que les mots manquent. Mais le silence s’impose aussi quand la souffrance est telle que le langage ne peut pas la porter. Il y a le silence gêné, et le silence espace pour une écoute. Et puis, ces semaines-ci, le silence faute d’interlocuteurs présents dans la même pièce, ou le silence d’une vie plus sèche car appauvrie des rencontres habituelles.
Il y a de la place dans la Bible pour le silence. Puisque nous tirons des Écritures une « Parole » vivante, à partir du Christ « Verbe fait chair », nous avons néanmoins tendance à nous concentrer sur les mots, certes inscrits, mais aussi témoins d’une certaine oralité.
En ce temps de l’Avent, nous relisons les livres prophétiques, et ces derniers travaillent ces notions : les « porte-paroles » de Dieu interrogent le peuple sur son silence à l’égard de l’amour du Seigneur, ou ils interpellent le Créateur pour son supposé silence. Mais ces mêmes prophètes évoquent des pleurs, des supplications, des cris, des chants… Là encore, les sons qui sortent des bouches sont variés, et se rapportent à des contextes différents.
Et vous, aujourd’hui, avez-vous envie de vous taire, de discuter paisiblement avec des proches, de « refaire le monde » en battant le pavé ? Se taire est un droit, parfois ouvrir la bouche est une nécessité. Chaque jour, nous nous trouvons devant un tel choix à de multiples reprises.
Conscients de nos décisions mal ajustées dans ce domaine, nous nous ouvrons au pardon de Dieu. Et nous pouvons alors le louer, par la prière, par le chant, lors d’un culte au temple, ou même chez soi !

Bien fraternellement,
David Veldhuizen

Informations pratiques

Ce dimanche 6, nous aurons un culte « en présentiel » avec Cène, au Temple (15 rue Franki Kramer), à 10h15. La prédication devrait être enregistrée et accessible sur le numéro téléphonique dédié (voir plus bas) et le podcast dans la journée de lundi.

Vous connaissez peut-être les pasteurs Nadine Heller (en poste dans la paroisse de l’Est lyonnais) et Dina Radafiarijaona (en poste à Portes-lèes-Valence, dans le même consistoire que notre paroisse) ? Ce sont eux qui assurent le culte « spécial confinement » diffusé par RCF (90.9 FM à Annonay) ce dimanche à 18h.
eglise-protestante-unie.fr/actualite/ecouter-le-culte-du-6-decembre-23278

Pour ce deuxième dimanche de l’Avent, le Service protestant de France Culture (qui peut être écouté sur Internet à défaut d’être capté dans notre agglomération), programme à 8h30 une méditation de la pasteure Marie-Laure Fenet, (Fédération des Églises évangéliques baptistes de France, en poste à Sartrouville).
franceculture.fr/emissions/service-protestant

L’émission Présence protestante propose un numéro du magazine « Ma foi », autour du thème « Peut-on croire en un dieu qui dicte notre conduite ? » sur France 2 dimanche à 10h.
france.tv/france-2/presence-protestante/

N’hésitez pas non plus à découvrir toutes les propositions « à distance » des églises luthéro-réformées françaises, recensées sur laccroche-culte.blogspot.com/ ; de même, en consultant la chaîne YouTube de l’Église protestante unie de France, vous trouverez un nouveau culte chaque dimanche (youtube.com/channel/UC0GrPkmq9z sKC8VvVh04Log )

Il est enfin opérationnel !

Pour écouter la prédication et/ou une méditation, accessible 24h/24, 7j/7 !
On peut aussi l’appeler… un podcast.
Accessible sans code ni manipulation pour le prix d’un appel local au 04 28 48 00 67
ou gratuitement (et avec archives) sur un service de podcast (chercher « Journal de bord de la nacelle » sur Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify, Podcloud, Podcast Addict…)