ACCUEILACTUALITESFORUMMEDITATIONACTIVITES
DECOUVRIRSOLIDARITELA CIMADEORGANISATION EGLISETHEOLOGIE FORMATION
JOURNAL EDVECHOS...Partages bibliques
EGLISE PROTESTANTE UNIE DE FRANCE ANNONAYDimanche 26 Janvier 2020Contact:
 
MEDITATION
  • MEDITATION
  •  Revenir à la rubrique 
    Culte autrement du vendredi 20 décembre 2019

    " Joseph, l’histoire d’un père adoptif "

    Première partie
    • Accueil
    • Louange
    ◦ Cantique : Toi qui es lumière, AEC 318, strophes 1,3,4,5
    ◦ Cantique : Quand s’éveilleront nos cœurs, AEC 315, 1-2-3.
    • Temps de prière en silence

    Deuxième partie
    • Premier tour de prise de paroles « Joseph, père adoptif de Jésus »

    ◦ Joseph apparaît comme le grand perdant dans cette histoire, il se fait « voler » sa famille ; il obtient une relative célébrité pas très intéressante…
    ◦ C’est le grand oublié, alors qu’il a des qualités.
    ◦ Un père adoptif a toujours beaucoup d’amour ; Joseph, c’est un homme qui a aimé.
    ◦ Il n’a pas beaucoup eu le choix, il a été très obéissant.
    ◦ Il n’a pas été préparé à être père, peut-être était-il très jeune.
    ◦ Tout père n’est-il pas un Joseph ? La filiation maternelle est toujours plus certaine que la filiation paternelle, il y a parfois des surprises. En tout cas, un père doit aussi mener un vrai travail pour accueillir son enfant. Joseph est peut-être un modèle !
    ◦ Joseph avait confiance.

    • Lecture de Matthieu 1,18-25 (traduction Nouvelle Français Courant)

    • Deuxième tour de prises de paroles
    ◦ Avant le texte lu, il y a la généalogie de Joseph : il adopte Jésus et lui fait cadeau de tous ses ancêtres, comme une adoption plénière.
    ◦ L’annonce de l’ange n’est pas aussi rassurante qu’elle le souhaite : une conception incroyable et un destin hors du commun attribués à son « fils »… et il faudrait ne pas craindre, accepter… est-ce si évident ?
    ◦ Si Joseph avait refusé ce « projet », que se serait-il passé ? Il avait une très grande confiance en Dieu…
    ◦ Peut-être Dieu avait-il effectué plusieurs essais avant cette rencontre réussie ? On dit que le lion est un grand chasseur, mais s’il part 10 fois à la chasse, il revient 7 fois bredouille ! On est travaillé par cette question : « à sa place, qu’aurais-je fait ? »
    ◦ Si Dieu sait tout, il savait forcément que Joseph allait répondre !
    ◦ Il avait le pouvoir de faire en sorte qu’il accepte.
    ◦ Se pose la question de la liberté de Joseph, de Marie… et la nôtre.

    • Troisième tour de prise de paroles
    ◦ Les théologiens ont sûrement travaillé sur Joseph… Pourrait-on en avoir des échos ?
    ◦ Les Cultes autrement sont vraiment « autrement » ! On vient partager et non consommer. D’une petite phrase, nous aboutissons rapidement à quelque chose de consistant. On se fait ainsi des cadeaux les uns aux autres, malgré notre timidité.
    ◦ Avant de lire la Bible dans un culte classique, nous prions pour qu’elle devienne Parole de vie, qu’elle ne vive pas que pour le prédicateur. Ce texte de Matthieu, on le connaît par cœur, mais il nous faut le redécouvrir, pour qu’il ne ronronne plus. Ça fait du bien ! La question de la liberté demeure.
    ◦ Joseph ne sort pas de nulle part, c’est un descendant de David ; il connaît son histoire et peut-être est-il moins étonné que nous le sommes !
    ◦ Aujourd’hui, si je devais recevoir un tel message, que ferais-je ? Avant, j’ai vécu une situation similaire ; alors que j’étais très jeune, on m’a fait une annonce proche, et je me suis posé plein de questions : comment me préparer, si je serais prête, quelles démarches entreprendre… je ne pensais pas être à la hauteur… J’ai appris à patienter et à m’informer et me renseigner. Le terme « adoptif » est très fort : on te donne un cadeau que tu ne peux pas refuser… Joseph ne pouvait pas vraiment refuser !

    • Reprise et compléments par le pasteur
    ◦ Le nom de Joseph signifie « celui qui est en trop » ! Dans l’histoire de Jacob et Joseph, Joseph n’est pas vraiment nécessaire, car le patriarche a déjà beaucoup de fils, mais Joseph est le premier qu’il conçoit avec Rachel, sa femme préférée. Joseph, ensuite, évoluera : ce « surplus » quasi-superflu sera l’élément de la survie de toute la lignée ! Le Joseph fiancé de Marie est aussi « superflu » dans la conception de Jésus, mais il sera nécessaire pour apporter un cadre moins précaire à Marie et à l’enfant Jésus.
    ◦ Concernant sa liberté et l’omniscience de Dieu… Dieu pouvait savoir quelle serait la décision de Joseph, mais la décision lui appartenait quand même ! Dieu pouvait connaître la foi de Joseph, mais Dieu n’allait pas lui retirer la liberté, qu’il a accordé à tous les êtres humains, sans laquelle nous serions d’ailleurs de simples objets. Dès la Genèse, nous voyons un Dieu qui aime ses créatures et leur laisse des choix ; même si nous ne faisons pas les meilleurs, Dieu nous laisse libres !
    ◦ Ce thème de l’amour de Dieu, mais aussi celui de Joseph, est déterminant.
    ◦ Dans cette histoire, tout est donné à Joseph : un enfant, avec un nom, et une mission. Joseph n’a qu’une décision à prendre : l’acceptation, l’accueil…
    ◦ Intéressant cet équilibre femme/homme entre l’évangile de Luc, centré sur Marie, et celui de Matthieu, mettant Joseph en valeur, comme un père finalement assez moderne !
    ◦ Aussi impressionné par la richesse de cette méthode de partage (intitulée « Théou » et utilisée en catéchèse avec des adolescents). Quelques mots pour définir un thème, puis un texte biblique… et nous partageons des réflexions profondes et personnelles ! Merci à chacun pour sa participation.

    ° Troisième partie
    • Cantique : Quel est l’enfant ?
    • Offrande
    • Annonces
    • Intercession et Notre Père
    • Bénédiction
    • Cantique : Fiez-vous en lui (Taizé)





    Site hébergé par annonay.org
    l'Internet Associatif du Pays d'Annonay