• Méditation

    Les inquiets, les sceptiques et Jésus

    Culte du dimanche 11 avril 2021Prédication par le pasteur David Veldhuizen Texte biblique: Jean 20,19-31 « Ces signes ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et que, par cette foi, vous ayez la vie en son nom. » Voilà pourquoi nous pouvons aujourd’hui lire les évangiles : parce que ceux qui ont écrit ces livres voulaient partager avec d’autres leur foi. Par cette foi, ils vivaient avec Jésus, le Fils de Dieu, venu dans notre humanité pour que nous ne soyons jamais séparés de ce Dieu qui nous aime et nous veut du bien. Matthieu, Marc, Luc et Jean n’ont pas voulu écrire des…

  • Méditation

    Pâques pour tous, ou l’ouverture des limites humaines

    Culte du dimanche 4 avril 2021 (Pâques)Prédication par le pasteur David Veldhuizen Textes bibliques : Marc 16,1-8 et Actes des apôtres 10,34-43 Nous voudrions l’oublier. Pourtant, l’année dernière, pendant plusieurs mois les soins apportés au corps d’une personne décédée ont été restreints, en particulier quand cette personne pouvait être morte du coronavirus. Ces gestes revêtent pourtant une importance cruciale pour honorer celles et ceux qui viennent de s’éteindre, pour affirmer leur dignité. Au-delà de la préparation des funérailles, au-delà des rituels, il s’agit de quelque chose qui distingue notre espèce humaine. Pendant des mois donc, les cercueils ont été fermés quasiment dans la précipitation. C’est comme si des pierres avaient…

  • Méditation

    Jésus nous sauve de nos illusions

    Culte du dimanche 28 mars 2021 (Rameaux)Prédication par le pasteur David Veldhuizen Texte biblique : Marc 11,1-11 Vous connaissez les illusions d’optique ? En voici trois, plus ou moins connues. Certaines de ces illusions jouent surtout sur la perspective, sur la façon de rendre en deux dimensions, sur une feuille de papier, une réalité qui est en trois dimensions. Et ces exemples nous rappellent que nos sens et le traitement que notre cerveau fait de ce que nous percevons peuvent être piégés, en tous cas troublés. C’est un peu ce qui se joue dans l’histoire de l’entrée de Jésus à Jérusalem. Car ce que les gens ont vu à cette époque…

  • Information

    Le Bulletin, mars – avril 2021

    Le mot du pasteur En Jean 11, avant de ramener à la vie son ami Lazare, « Jésus pleura ».Ce court verset très connu garde une part de mystère. Pourquoi marquer un nouveau temps d’arrêt alors que Jésus avait déjà tardé à venir au chevet du malade ? Quelle(s) émotion(s) est(sont) cause(s) de ces larmes ? Qu’il s’agisse de chagrin alors que son ami est mort (sachant pourtant qu’il va être ressuscité), de compassion à l’égard de la tristesse de Marthe et de Marie, de peine quant à l’incompréhension des siens, ou encore d’un partage de nos souffrances humaines lors d’une séparation, cette image surprenante contribue néanmoins à réhabiliter l’expression…

  • Méditation

    Une mort féconde

    Culte du dimanche 21 mars 2021Prédication par le pasteur David Veldhuizen Texte biblique : Jean 12,20-33 Quand on lit les évangiles, nous sommes amenés à comprendre que Jésus savait très bien ce qui l’attendait à Pâques. Tous les évangélistes nous rapportent les paroles de Jésus, aux foules mais surtout à ses disciples, concernant sa mort à venir et sa résurrection. Celles et ceux qui entendaient de telles annonces étaient perplexes, et on peut les comprendre : qui, en effet, peut connaître sa mort ? Qui, également, peut dire qu’il sera ramené à la vie le troisième jour après son décès ? Aujourd’hui encore, ces annonces demeurent mystérieuses, même si nous savons que les…

  • Méditation

    Il suffit de croire pour que s’ouvre une vie nouvelle

    Temps cultuel (précédant l’Assemblée générale) du dimanche 14 mars 2021Prédication par le pasteur David Veldhuizen Texte biblique : Jean 3,13-21 Dans le passage que nous venons d’entendre, Jésus évoque un épisode du Premier Testament, durant lequel Moïse fabrique un serpent de bronze. Un petit rappel concernant cette histoire. Libéré de l’esclavage, sorti d’Égypte, le peuple n’a pas encore accès à la Terre Promise. Pendant les quarante années passées au désert, les Israélites se plaignent à de nombreuses occasions de leur sort. L’eau et la nourriture sont rares, et bien sûr ce provisoire qui dure jusqu’à ce que les générations soient renouvelées, ce provisoire est difficile à vivre. Alors, en Nombres…